Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum régional de l'eau avec Gilbert Mitterrand en mars 2013, un autre initiateur de la tarification progressive de l'eau

Forum régional de l'eau avec Gilbert Mitterrand en mars 2013, un autre initiateur de la tarification progressive de l'eau

Je ne me serai pas économisé... Et ce n’était pas le but.

Je n’ai jamais cherché à éviter tâches et réunions, projets ou perspectives. Mais force est de constater que la majeure partie de cette énergie ne développe pas une grande efficacité. Certes, il m’est toujours possible de dresser un bilan sous forme de liste positive :

  • Indéniablement, j’ai changé en profondeur la nature de l’ARPE Midi-Pyrénées (l’agence régionale du développement durable). En passant du statut associatif à celui d’une SPL, l’ARPE n’est plus l’opérateur de la seule région, mais celui de 42 collectivités. Elle devient plus qu’elle n’avait jamais été, un outil au service des territoires et une préfiguration de la mutualisation que les collectivités peuvent mettre en place. Il s’agit également d’une préfiguration de ce que devrait être tous les opérateurs des collectivités. Le statut associatif qui a longtemps été la règle ne plus être conservé. La gestion de fait est toujours trop proche. En cela la fusion de MPI – MPE en MADEELI est une bonne chose sur le fond et une énorme erreur sur le statut associatif retenu.
  • Je ne peux pas être dissocié de la création de MPEI (Midi-Pyrénées Energies Investissements). Cette société de capital risque est spécialisée dans le financement des sociétés de production d’énergies renouvelables de la région. Ce fût une première en France et je vois qu’aujourd’hui, plusieurs régions souhaitent créer un tel opérateur. Nous avons été réellement précurseurs, car il va être bientôt possible à toutes les collectivités de devenir actionnaire des entreprises productrices d’énergie sur leur territoire.
  • Au niveau des actions, mises en place par la région, j’ai contribué :
    • Au dispositif biogaz et ses énormes enjeux énergétiques, même si l’objectif des 100 méthaniseurs d’ici 2020 ne sera pas atteint.
    • Au dispositif de compensation carbone et le million d’euros annuels qui sont injectés dans l’agroforesterie ou la forêt régionale. Et je regrette toujours autant que nous n’ayons pas su associer d’autres collectivités ou entreprises. Fort heureusement nous avons développé carbone local au sein de l'ARPE
    • Au plan « Midi-Pyrénées Energies » et plus encore au dispositif éco-chèques.
    • Au mouvement du rapprochement des Maisons communes emploi formation
    • A la mise en place d’un dispositif d’aide aux groupements d’employeurs associatifs

J’ai rencontré beaucoup de personnes pour me dire à quel point ceci était déjà fort bel et bien !

Mais cette remarque est en soi suspecte. Je crois qu’il faut être – en politique plus qu’ailleurs – beaucoup plus humble et reconnaître la grande faiblesse de ce que nous apportons à nos concitoyens

Je veux être très précautionneux et ne dire aucun mot qui pourrait être blessant vis à vis de quelque collègue de l’assemblée régionale que ce soit, ni de quelque groupe que ce soit.

MAIS

Ce que nous faisons est insignifiant !

Et nous manquons tellement d’humilité que nous développons une propension à nous affronter pour des querelles totalement incompréhensibles aux yeux des électeurs. Et ce niveau d’incompréhension est tout aussi élevé vis à vis des items que je présente ci dessus en guise de bilan. Ils ne doivent pas parler à beaucoup de Midi-Pyrénéens !

Le bilan le plus positif est incontestablement, les fort belles personnes que ce mandat m’a permis de rencontrer qui mènent des projets ou développent des idées formidables. Je ne veux pas clore ce premier chapitre sans les remercier ainsi que tous ceux qui, élus, techniciens, acteurs du territoire qui m’ont aidé.

Tag(s) : #Midi-Pyrénées, #Développement durable

Partager cet article

Repost 0