Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Economie Sociale et Solidaire à Albi

29 Avril 2010 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Grand Albigeois

Le territoire de l’Albigeois a pour vocation d’être moteur d’un développement local qui prend en compte les fondamentaux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable. En organisant une soirée d’information et d’échanges à destination du grand public, la Communauté d’agglomération de l’Albigeois a choisi de mettre en perspective une autre façon d’agir en tant que citoyen responsable. Dans ce cadre, elle propose une Soirée Projection-Débat sur l’Economie Sociale et Solidaire : vivre autrement ! le jeudi 6 mai 2010 à partir de 20h00 à l’Athanor (Scène Nationale d’Albi). A découvrir au cours de cette soirée le film de Coline Serreau « Solutions locales pour désordre global » (film actuellement à l’affiche dans les salles). A l’issu de la projection des experts éclaireront le public de leurs témoignages : Josette Combes, universitaire spécialiste de l’Economie Sociale et Solidaire et Rémi Roux, responsable de la Scop ETHIQUABLE (32).

 

Lire la suite

Small is beautiful

28 Avril 2010 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Grand Albigeois

Albi meilleure fac de France ! Et on ne se lasse pas de lire dans la presse locale la victoire du petit poucet. On redécouvre que l'approche humaine, artisanale a certaines vertus.

Dans les années 70, était venu des Etats-Unis ce slogan précurseur de la l'écologie, d'une autre croissance possible, "small is beautiful". Trente ans après, le classement des facultés françaises donne une illustration supplémentaire à cet adage.

Il y a un mois, nous réunissions dans le cadre de l'éco-quartier des artisans du Tarn. Avec M. Hormière, Pdt de la Chambre des Métiers, nous étions agréablement surpris par le nombre d'artisans présents.Il nous a été souvent posé la question de la compétence locale pour construire un éco-quartier en province. Et là aussi, surprise, la compétence était bien là, disponible, et dans de petites entreprises.

Hier après-midi, les adhérents de l'AMAP du Séquestre venaient chercher leur panier, je les voyais par la fenêtre du mon bureau de maire. IL s'agit d'une "petite" vingtaine de foyers des environs, qui contribuent à faire tourner une "petite" exploitation locale.

Alors, il faut bien faire attention de ne pas sombrer dans une image idéalisée d'un mon de en tout petit, tout en nostalgie ou pire encore confiné. Mais il ne faut pas non plus ne lorgner que du côté des sociétés du CAC 40, des start-up des TIC ou des réussites internet. La qualité n'obéit pas aux règles du gigantisme et finalement donc, on peut faire de bien belles études universitaires en albigeois

Lire la suite

Volcan... à grosses retombées

18 Avril 2010 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Le volcan islandais et sa poussière pourraient avoir des retombées sur l'économie midi-pyrénéenne. En effet, ce sont entre 170 et 200 M€ par jour perdus par l'économie des transports aériens. Si les perturbations liées à l'éruption de ce seul volcan devaient durer plus d'une dizaine de jours, ce serait près de l'équivalent de 0,1% de point de croissance française de perdu.

Déjà plusieurs compagnies aériennes ont fait savoir que si la situation perdurait, elles pourraient se trouver en difficultés financières. Hors des compagnies aériennes en difficulté, ce sont des répercussions dans les deux à trois ans qui viennent sur les carnets de commande des avionneurs.

Parallèlement l'activité économique liée au tourisme s'en trouverait également altérée par un manque à gagner, dans une moindre mesure.

Cela remet en lumière sous un autre angle la nécessité de relier Toulouse au réseau TGV national.

Lire la suite

Le Séquestre au 13 h de TF1

10 Avril 2010 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Le Séquestre

Un reportage sur la magnifique ville d'Albi, un second sur l'histoire du charbon à Carmaux et enfin un troisième sur la politique de développement durable du Séquestre. Suivez le lien

http://videos.tf1.fr/jt-we/zoom-sur-albi-douceur-de-vivre-et-histoire-5804983.html

A vos commentaires

Lire la suite

Le travail, le dimanche dans le commerce alimentaire

4 Avril 2010 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Petit à petit ce sont 4 grandes surfaces alimentaires de l'albigeois qui ont pris l'habitude d'ouvrir le dimanche matin. Jusqu'où ce mouvement va-t-il s'étendre ?

Je comprends que nombre de (petits) commerces, de commerces de proximité nécessitent une ouverture le dimanche, que ceux-ci font typiquement partie du lien social dominical. En revanche, je ne vois pas très bien l'intérêt d'ouvrir de grandes surfaces alimentaires. Je ne suis pas persuadé que les achats du dimanche viennent en sus du chiffre d'affaires de la semaine, les consommateurs n'ont pas un pouvoir d'achat extensible et l'on ne reprend pas deux fois ce qui est acheté ce jour là plus qu'un autre.

Poussons le raisonnement un peu plus loin : et si tout le monde travaillait le dimanche !? A la fin des fins qui serait là pour consommer ? Les mêmes que tous les jours de la semaine ! Le travail "généralisé" du dimanche, c'est tout à la fois une régression sociale  et une régression sociétale ! Un salarié qui travaille le dimanche matin, c'est un bénévole de moins dans une association. C'est le défaut d'encadrement d'un enfant qui se retrouve seul pour finir ses devoirs. C'est aussi un lieu de discorde entre personnes humbles : ceux qui seraient vaillants et qui, après s'être levés tôt, se lèvent le dimanche, et ceux, les autres, fainéants invétérés, qui ne se lèveraient pas et ne travailleraient donc pas le dimanche matin.

C'est encore une fois, une stigmatisation de "l'autre", du nuisible, de celui qui profite, que l'on retrouve devant cette idée saugrenue de vouloir faire travailler encore et encore, de plus en plus de monde le dimanche. D'autant plus que la France qui travaille le dimanche existe déjà et cela concerne beaucoup de professions, beaucoup de salariés. Il y a tout le petit commerce, composé de chefs d'entreprises fort éloignés du CAC 40, il y a le secteur médical et paramédical, la restauration, le tourisme, une bonne partie du monde agricole, les personnels de secours...

Le travail du dimanche est souvent présenté comme une manière de gagner plus pour les salariés. Je ne le nie pas, cela permet de mieux être rétribué, même si les évolutions des règles du travail permettent de rémunérer de moins en moins les personnels du dimanche et jours fériés. Mais cela n'a de sens que si le choix est libre pour le salarié. Hors, nous savons que dans une négociation entre employeur et employé le rapport de force est toujours en faveur du premier.

Il faut dénoncer la généralisation du travail du dimanche. Elle fonctionne comme une boule de neige : au fur et à mesure que d'autres commerces ouvrent, ils entraînent ceux qui souhaitaient résister au mouvement et imposent ici du travail à des salariés qui ne demandaient rien.

Lire la suite