Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hausse de la TVA et augmentation de 30% de la constructibilité des terrains : deux improvisations

31 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Il n’est pas opportun d’augmenter la TVA de 1,6 points au moment où la croissance faiblit. En augmentant un impôt de plus, le Président va encore accentuer cette injustice qui caractérise son mandat. Qui plus est la compétitivité internationale ne dépend pas de quelques points des cotisations patronales. D’autant plus que les services seront également concernés, sans aucun effet favorable sur la compétitivité. L’argument de commerce extérieur et des créations d’emplois qui vont avec, tombe de fait.

Si François Hollande est élu, il fera annuler cette hausse de TVA par le Parlement

 

Proposer d’augmenter de 30% la constructibilité des terrains pour relancer la construction est une annonce tout aussi improvisée. Le Président a indiqué que cela passait par un accord préalable des mairies. Ceci revient à dire que toutes celles qui ont un Plan Local d’urbanisme (PLU) en cours – voté par chaque conseil municipal – devrait entièrement revoir ceux-ci avec des niveaux de constructibilité différents que ceux délibérés. Est-ce que cela permettra de construire plus ? Certainement pas car la très grande majorité des PLU encours permettent déjà de construire plus sur les parcelles existantes.

 Ces deux mesures sont la preuve d’une grande agitation qui ressemble plus à une improvisation pour faire un écran de fumée sur le bilan du mandat du quinquennat.

Lire la suite

Les 60 engagements pour la France de François Hollande

26 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

RELANCE DE LA PRODUCTION, DE L'EMPLOI ET DE LA CROISSANCE

- Création d'une Banque publique d'investissement et d'un Livret d'épargne industrie au profit des PME. Doublement du plafond du livret de développement durable
- Rééquilibrage de l'impôt sur les sociétés au profit des PME et des TPE et au détriment des grandes entreprises
- Couverture intégrale de la France en très haut débit d'ici à dix ans
- Préservation du statut public des entreprises détenues majoritairement par l'Etat (EDF, SNCF, La Poste...)
- Séparation des activités des banques "utiles à l'investissement et à l'emploi de leurs opérations spéculatives", bannissement des banques françaises des paradis fiscaux, interdiction des "produits financiers toxiques" et des stock-options, sauf pour les entreprises naissantes, encadrement des bonus et sur-taxation de 15% des bénéfices des banques
- Réduction du déficit public à 3% du PIB et retour à l'équilibre fin 2017
- Suppression de 29 milliards d'euros de niches fiscales "équitablement répartis entre les ménages et les entreprises"
- Montée en puissance du financement des "priorités" jusqu'à 20 milliards d'euros en 2017
- Coup d'arrêt à la révision générale des politiques publiques (RGPP) et à l'application "mécanique" du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux.

REFORME FISCALE

- Fusion à terme de l'impôt sur le revenu et de la CSG
- Nouvelle tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 150.000 euros par part et plafonnement à 10.000 euros de la diminution d'impôt tirée des niches fiscales
- augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire dès septembre
- abaissement du plafond du quotient familial pour les 5% de ménages les plus aisés
- relèvement de l'impôt sur la fortune pour les plus gros patrimoines et abattement sur les successions ramené à 100.000 euros par enfant.

EDUCATION ET JEUNESSE

- création de 60.000 postes supplémentaires dans l'Education en 5 ans
- augmentation de "25%" de l'allocation de rentrée scolaire dès septembre
- allocation d'études et de formation sous conditions de ressources
- abrogation de la circulaire sur les étudiants étrangers

RETRAITES, SANTE

- départ à 60 ans pour ceux qui ot cotisé toutes leurs annuités. Pour le reste, négociation dès 2012 pour définir "âge légal, "montant des pensions notamment".
- augmentation de la part de rémunération forfaitaire des médecins généralistes. Encadrement des "dépassements d'honoraires", favoriser une baisse du prix des médicaments.
- assistance médicalisée pour "terminer sa vie dans la dignité", dans des "conditions précises et strictes"

EMPLOI

- créer 150.000 emplois d'avenir pour l'insertion des jeunes
- mettre fin à la défiscalisation et aux exonérations de charges sur les heures supplémentaires, sauf pour les TPE
- "contrat de génération": "permettre l'embauche par les entreprises, en CDI, de jeunes, accompagnés par un salarié plus expérimenté qui sera ainsi maintenu dans l'emploi jusqu'à son départ à la retraite".
- augmentation des cotisations chômage pour les entreprises qui abusent des emplois précaires
- création de 1.000 postes par an pour la police, justice, gendarmerie
- dès l'été 2012, réunion d'une grande conférence économique et sociale,  "saisie des priorités du quiquennat"

SOCIETE, NUMERIQUE, ENVIRONNEMENT, ENERGIES

- l'obligation pour une commune de construire des logements sociaux est portée de 20 à 25%. Mixité sociale
- banlieues: lancement d'opérations de renouvellement urbain. Maintien des services publics. Augmentation des moyens, notamment scolaires. Présence régulière des services de police.
- remplacement de la loi Hadopi par une loi "signant l'acte 2 de l'exception culturelle"
- lutte contre le "délit de faciès"
- loi favorisant l'égalité professionnelle homme/femme
- ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels
- réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 à 50% à l'horizon 2025
- fermeture de la centrale de Fessenheim, poursuite du chantier de l'EPR de Flamanville

INSTITUTIONS

- loi de 1905 sur la séparation Eglise/Etat inscrite dans la Constitution, en tenant compte du statut de l'Alsace et Moselle
- réforme du statut pénal du chef de l'Etat
- droit de vote accordé aux étrangers aux élections locales
- loi sur le non-cumul des mandats, introduction d'une part de proportionnelle aux législatives
- Réduction de 30% de la rémunération du président et des ministres

EUROPE, INTERNATIONAL

- Proposition d'un "pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance", création d'euro-obligations et nouveau traité franco-allemand
- Proposition d'une politique commerciale européenne anti-dumping social et environnemental
- Contribution climat-énergie aux frontières de l'Europe
- retrait immédiat de nos troupes d'Afghanistan

Lire la suite

Je croyais qu'il fallait travailler plus

25 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Nicolas Sarkozy envisagerai de travailler du "mardi matin au jeudi soir" !

Et surtout de "faire de l'argent".

Je n'avais pas bien entendu alors à l'époque où il fallait travailler plus pour gagner plus.

Et le reste de la semaine, que va penser la France qui se lève tôt ?

Pour qui prend-on les français ? Bien sûr que cela fait partie d'une stratégie électorale qui voudrait faire accroire que le Président ne fait pas cela pour le pouvoir. Il avait déjà fait le coup en 2005.

Raconter tous les jours une histoire différente, essayer de faire peur, être dans le rôle du challenger, pour être peut-être, comme un candidat de l'opposition qui se plaindrait de ce que les choses aillent mal.

Le discours de François Hollande a donné le ton. Les ripostes de la droite ne portent pas. 

Continuons à nous mobiliser pour que 2012 soit l'année du changement

Lire la suite

Présider la République

22 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Economie, finance, dette, impôts

- Séparation des activités de crédit et de spéculation au sein des banques ; encadrement des bonus

- "Les produits financiers sans lien avec les nécessités de l'économie réelle, seront purement et simplement interdits."

- Une "véritable" taxe sur "toutes les transactions financières", "avec ceux qui en Europe qui voudront la mettre en place avec nous"

- Une "agence publique de notation au niveau européean"

- "Une contribution écologique sera installée aux frontières de l'Europe"

- La création d'une banque publique d'investissement pour réindustrialiser la France

- Création d'un livret d'épargne "dont le produit sera entièrement dirigé vers le développement des PME".

- Une tranche d'imposition supplémentaire à "45 % d'impôt sur le revenu pour ceux qui touchent plus de 150 000 euros" par an.

Société, laïcité, parité

- Instaurer le droit de vote des étrangers aux élections locales

- Accession au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels

- Pour les personnes handicapées, "chaque loi que nous proposerons comprendra un volet handicap"

- Couverture "intégrale" de la France en très haut débit "d'ici dix ans".

- Inscrire la loi de 1905 sur la laïcité "dans la Constitution" car la laïcité est "une valeur qui libère et qui protège" face "aux communautarismes"

- Suppression des exonérations fiscales pour les entreprises ne respectant pes les règles de l'égalité salariale hommes/femmes

Sécurité, logement, retraite

- Créer "des zones de sécurité prioritaires là où il y a les taux de délinquance les plus élevés"

- "Le livret A verra son plafond doublé afin que tous les Français puissent financer le logement social"

- "J'encadrerai les loyers là où les prix sont manifestement excessifs"

- "Je multiplierai par 5 les sanctions qui pèsent sur les communes qui bafouent les règles" de la loi SRU, qui oblige les villes à avoir au moins 20 % de logements sociaux.

- Sur la retraite :"Ceux qui ont commencé à travailler tôt pourront partir en retraite à 60 ans à taux plein"

Education

- Engagement à ce qu'en 2017, "le nombre de jeunes sortant sans qualification du système scolaire soit divisé par deux"

Institutions

- Réduire "de 30 %" les salaires du président de la République et des ministres

- Introduire "le non-cumul des mandats pour les parlementaires"

Relations internationales, armée

- L'élaboration d'un nouveau traité franco-allemand proposée à la chancelière allemande "en janvier 2013"

- Retrait des troupes d'Afghanistan

 (du site le monde.fr)

Lire la suite

Du cynisme en politique....

16 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

« Avec la perte du Triple A la France passe en pro D2. Certes c’est pas encore la 3ème série mais c’est pas pareil que… le Top 14 !!! » (Tweet de P. Folliot, 14/01/12).

 La comparaison me laisse sans voix. Alors que les français subissent et subiront de plein fouet les conséquences de la perte du Triple A, Philippe Folliot s’amuse à comparer un sport avec la gestion du pays. Peut-être use-t-il du cynisme pour faire oublier qu’il fait parti de ceux qui ont voté les budgets des gouvernements Fillion ?

Contrairement à ce qui est sous-entendu dans ce Tweet, ce n’est pas la France ni les français qui sont  responsables de cette rétrogradation, c’est la politique menée par N. Sarkozy pendant plus de 10ans en tant que ministre des finances et en tant que Président de la République. Mais les députés qui ont adopté le bouclier fiscal, la baisse de l’ISF, la suppression d’un fonctionnaire sur deux notamment dans l’éducation… sont tout aussi responsables. P. Folliot fait partie de ces députés même s’il s’en cache.

Lire la suite

Nicolas Sarkozy, ou le coup de poker permanent

10 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Vendredi, nous serons à 100 jours du premier tour de l'élection présidentielle. 100 jours pour faire oublier 2 000 jours : Nicolas Sarkozy fait le pari d’un quinquennat terminé au bluff dans l’espoir d’être jugé sur ses promesses de la dernière heure, plutôt que sur l’échec de ses cinq années d’exercice du pouvoir. Comme un dernier coup de poker au terme d’une partie désastreuse.

 

Les Français méritent mieux qu’une stratégie de joueur de hasard pour juger de l’action de ceux qui les gouvernent : la démocratie n’est pas un jeu. 

 

TVA sociale, taxation des transactions financières, formation des chômeurs, autonomie des écoles, collèges et lycées… les propositions « toc et choc » des 100 derniers jours, qui ne seront pas appliquées et encore moins jugées sur leurs résultats avant l’élection, ne doivent pas faire oublier les 600 milliards de dette publique en plus, les 75 milliards de cadeaux fiscaux aux plus riches, le million de chômeurs en plus, les 750 000 emplois industriels perdus ou l’augmentation de 36 milliards du déficit commercial de la France.

 

Il faut que chacun abatte ses cartes : François Hollande propose, que Nicolas Sarkozy assume.

 

Un coup de dés du Président-candidat jamais n’abolira le bilan de la droite au pouvoir.

Lire la suite

2012 année de changement

8 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Nous laissons derrière nous une année 2011 pour laquelle les nouvelles n’auront pas été bonnes. Aux termes des 5 ans de la Présidence de Sarkozy, c’est presque un million de chômeurs de plus, un taux de chômage que l’on nous avait promis à 5% et qui flirte avec les 10%. On nous avait parlé d’une croissance que l’on serait allé chercher avec les dents, nous sommes en récession  et la croissance est négative. On  nous avait dit l’industrialisation du pays, jamais nous n’avons perdu autant d’emplois industriels. Il est temps que cela change.

Les vœux du Président de la République étaient dramatisés pour tenter de nous faire croire qu’il ne faudrait pas changer de « capitaine au milieu de la tempête ». Au printemps dernier, on supprimait près de 2 milliards de recettes fiscales en diminuant l’ISF, encore un cadeau offert aux plus riches. Et maintenant, nous subissons tous deux plans de rigueur successifs, en n’étant pas garanti de ne pas perdre le triple A qui conditionne nos taux d’intérêts. Pour cela aussi, il est temps que ça change.

On nous dit maintenant que le gouvernement allait mettre sur pied un sommet social, une taxation sur les transactions financières, et voilà qu’à nouveau il est question de la TVA sociale. Pour les deux premières mesures, pourquoi ne pas les avoir mis en œuvre plus tôt. Cela fait 10 ans que la droite est au pouvoir et ce n’est qu’à quelques mois de la présidentielle que cela serait judicieux. Quant à la TVA sociale, comment et combien va-t-il être demandé aux plus modestes d’entre nous ? Pour cela aussi, il faut que ça change !

François Hollande sera l’homme du changement, issu des primaires. Avec lui, nous allons participer au redressement dont notre pays a besoin. Un redressement économique et plus particulièrement industriel. Comment imaginer un pays du « consommer ou produire français » sans usine, sans industrie ? Imaginer un redressement moral et juste où les plus nantis des français doivent contribuer à l’effort national plus que l’ensemble des classes moyennes sans cesse soumises à de nouvelles taxes.

La période que nous entamons est celle d’une grande mobilisation pour que nous contribuions tous à ce changement qu’espèrent les français. Sans céder à la peur, sans promettre ce qui ne pourra pas être tenu, mais avec la conviction qu’une autre politique est possible et qu’un avenir meilleur est à notre portée pour nous et les générations futures.

Je vous souhaite tous mes vœux de bonheur pour l’année 2012, une année du changement. 
Lire la suite