Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réunion publique ce soir à Brassac

30 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade

4ième réunion publique ce soir en présence de Gérard Poujade

à Brassac,

salle Pierre Béziat, dès 20h30.

Lire la suite

« Enfin du changement ! »

28 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade

C’est ce que l’on pouvait entendre lundi à Alban.

De nombreuses personnes ont répondu présentes à l’invitation de Gérard Poujade, candidat aux élections législatives sur la circonscription Albi- Castres- Montagne et mandataire de François Hollande dans le département.

Un hommage émouvant

Devant une salle comble, le candidat socialiste a souhaité avant tout rendre hommage à Marc Joubert disparu il y a peu. Il a rappelé que le secrétaire de la section d’Alban était un militant profondément convaincu  par les idées qu’il portait, des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité. Un hommage pour son engagement politique mais aussi pour l’amitié qu’il lui portait. « C’était un homme avisé, toujours tourné vers les autres ; Marc nous manquera beaucoup.»

Poujade.JPG

Des soutiens locaux

Si la circonscription a changé de visage avec le dernier redécoupage électoral, le canton d’Alban ne semble pas perdu. Pour Jean Luc Espitalier, Maire de St André « rien ne change pour nous, le député sortant reste le même ».

Assis aux côtés de Joël Marques, maire de Curvalle et de Jean Pierre Le Floch, maire d’Ambialet, les albanais(es) présents ont découvert un candidat proche de leur territoire, de leurs préoccupations. En tant que président du SCOT albigeois depuis cinq ans et conseiller régional depuis deux ans, Gérard Poujade a travaillé pour le désenclavement des communes de la montagne tout en préservant leurs spécificités.

Une campagne à la hauteur des attentes des français

Gérard Poujade l’affirme. Les annonces quotidiennes faites par le président sortant ne tromperont pas les français. « Il ne suffit pas de faire des propositions dénuées de sens pour faire oublier aux électeurs un bilan catastrophique et une absence totale de programme. » En cinq ans, c’est un million de chômeurs en plus, c’est 500 000 emplois industriels perdus, c’est une balance commerciale déficitaire en matière agricole et une jeunesse délaissée.

Le candidat socialiste a rappelé qu’à  travers ses 60 engagements, François Hollande propose aujourd’hui en matière d’éducation, de santé, d’emploi, de service public, etc., un avenir meilleur aux français.  

Lire la suite

Et si on appliquait un tarif social à l'eau?

28 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade

Reporters D'Espoirs | Agence de presse - publié le 12 mars 2012

consommation-eau-facture.jpg

Plus des trois-quarts des gens affirment restreindre leur consommation d'eau. Le volume par Français est estimé à 151 litres d'eau jour :
  • 1% en boisson,
  • 6% en repas,
  • 9% en vaisselle,
  • 10% en linge,
  • 12% en divers,
  • 25% en sanitaire
  • 37% en toilette.

Pour une facture moyenne de 181 euros par an et par personne. Mais selon les régions, la note peut être plus ou moins salée : 157 euros en Franche-Comté contre 229 euros en Bretagne. Et quels que soient les revenus, ces charges sont fixes.

Bilan : certains foyers ne réussissent plus à payer leurs factures d'eau, alors qu'aucune aide n'existe actuellement au niveau national, contrairement à l'électricité, au gaz ou au téléphone.

L'idée

La Banque mondiale et l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) préconisent que le montant de la facture d'eau n'excède pas 4 à 5% du revenu moyen du ménage. Au-delà de ce seuil, une politique de tarification sociale doit prendre le relais.

Le professeur Henri Smets, membre de l'Académie de l'eau, propose de retenir 3% comme seuil à ne pas dépasser en France.

Ensuite, plusieurs options sont possibles :

  • la tarification progressive : c'est-à-dire une grille de tarifs par tranche de volumes consommés. La solution est encouragée [PDF] par ATD Quart-Monde comme l'explique Bruno Tardieu, son délégué général :

« Nous voulons que les premiers litres, correspondant aux besoins vitaux (alimentation et hygiène), soient facturés à un prix très attractif. Au-delà, le tarif augmenterait progressivement. »

Selon l'ONG, le bénéfice est double : la réponse est adaptée aux plus démunis et elle conduit les autres, de facto, à moins consommer. Des avantages dont l'organisation a discuté avec l'ancien ministre du Développement durable, Jean-Louis Borloo, en 2010… sans qu'aucun engagement de l'Etat n'ait été pris, depuis, en ce sens ;

  • la tarification sociale : elle est plus difficile à mettre en œuvre, car elle suppose, au préalable, d'identifier les « usagers sociaux ». Mais dans le cas où l'option serait retenue, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) souligne [PDF] la nécessité d'un dispositif complet : exonération de tout ou partie de l'abonnement, versement d'aides personnalisées pour l'accès à l'eau et création d'aides directes pour le paiement de l'eau, sans que celles-ci soient subordonnées à l'existence préalable de dettes d'eau, contrairement à aujourd'hui.

Comment la mettre en pratique ?

Plusieurs communes appliquent déjà une tarification spécifique, proportionnelle à la consommation des ménages : Niort, Rouen, Arras ou Bordeaux... et, plus récemment, Libourne (33).

Fin 2010, la ville a mis en place une tarification dite « sociale et progressive » de l'eau, à l'occasion de la reconduction de son contrat de délégation de service publique, qui la lie à la Lyonnaise des eaux. Désormais, chacun des 11 000 abonnés a droit à 40 litres d'eau par jour, au prix de 1,50 euro par an : ce qui revient à 10 cents le m3, soit sept fois moins que le prix pratiqué sur la commune auparavant.

Puis le tarif augmente par tranches. De 16 à 120 m3, l'équivalent de la consommation moyenne des Libournais, le coût est de 0,70 euro le m3. Jusqu'à 150 m3, il est de 0,75 euro et au-delà, de 0,83 euro.

Au final, la majoration appliquée aux gros utilisateurs compense entièrement le tarif préférentiel accordé aux plus économes sans pénaliser les familles nombreuses (soit 20% des familles en difficulté), contrairement à ce que craignent certains conseils municipaux.

En janvier 2009, Gérard Poujade, maire du Séquestre, village tarnais de 1 500 habitants, a mis en place une tarification progressive. Il se tenait prêt à prendre en charge les éventuels dépassements au sein des familles de plus de quatre personne :

« Mais finalement, la consommation s'est révélée proportionnelle aux moyens, pas au nombre d'individus présents. »

Une analyse qu'a confirmée l'étude [PDF] effectuée par Henri Smets. Et en Flandres, le système va même plus loin : depuis 2002, la première tranche, soit 15 m3, est complètement gratuite à condition que l'eau soit destinée à une utilisation « humaine ».

Ce qu'il reste à faire

Dans l'Hexagone, le nombre d'habitants concerné reste cependant marginal, même s'il est en croissance constante, met en garde Henri Smets :

« Nous avons beaucoup de retard par rapport à nos voisins belges ou espagnols. Aujourd'hui, il n'y a que 5 à 10% des villes qui appliquent le tarif progressif. »

Pour accélérer la mise en place d'un droit à l'eau (sur le même modèle que le droit au logement), l'Observatoire des usagers de l'assainissement en Ile-de-France (Obusass) souhaite ainsi qu'une « allocation eau » soit créée. Sa distribution serait assurée par les Caisses d'allocations familiales (CAF).

Lire la suite

Lacaune: Une population inquiète pour ses services publics et sa jeunesse.

27 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

« Que vont devenir nos campagnes ? Comment allons-nous nous soigner avec cette désertification médicale ? Comment vont étudier nos enfants avec la suppression des écoles ? Quel avenir se prépare pour eux avec autant de chômage ? » . Cette interpellation d'un habitant de Lacaune à Gérard Poujade, représentant socialiste aux législatives sur la première circonscription du Tarn, a donné le ton à la seconde réunion publique proposée par ce candidat vendredi 23 mars à Lacaune.

Lacaune (1)

Pendant plus de 2h30 d'échanges à bâtons rompus avec le public, Gérard Poujade a mis en lumière les engagements de François Hollande pour remettre les territoires et les communes comme échelons de base de la démocratie, sur des préoccupations aussi majeures que celles de l'accès aux soins, à l'éducation, du maintien des services, de l'agriculture et du développement industriel.


Ces préoccupations, Gérard Poujade les connaît bien, à travers les situations qu'il rencontre quotidiennement sur le terrain comme Conseiller Régional et Président du Schéma de Cohérence Territoriale (ScoT) du Grand Albigeois. C'est donc avec des exemples précis qu'il a illustré la nécessité, pour les Français, d'opter pour un nouveau choix de société auquel s'engage François Hollande. « Et sur la moralisation de la vie publique ? » interroge un participant. « Sur ce point là, répond Gérard Poujade, François Bayrou, en indiquant qu'il fallait supprimer les micro-partis à usage personnel, rejoint les propositions du Parti Socialiste. » .

 

Lire la suite

LE GOUVERNEMENT VIDE LE BUDGET DES EMPLOIS AIDÉS POUR FREINER LA MONTÉE DU CHÔMAGE AVANT LES ÉLECTIONS

26 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Pour des raisons bassement politiciennes, le gouvernement a décidé d’utiliser l'essentiel des moyens budgétaires consacrés aux contrats aidés pour l’année 2012 sur les premiers mois de l’année. Deux-tiers des contrats sont donc mobilisés à la hâte, dans l’unique but de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage au moment de l’élection présidentielle. Cette attitude peu républicaine démontre bien que la politique de l’emploi, pourtant préoccupation première des Français, n’est une priorité pour le candidat sortant que lors des campagnes électorales.

Sur les quatre premiers mois de l’année, 190 000 contrats aidés sont prévus. Alors qu’actuellement 12 000 contrats aidés sont signés par semaine à marche forcée, le prochain gouvernement devra se contenter d’une enveloppe budgétaire au rabais, lui permettant d’en signer trois fois moins jusqu’à la fin de l’année. Pour Nicolas Sarkozy, tous les moyens sont donc bons pour continuer à diriger la France après le 6 mai, au risque de créer un décrochage budgétaire brutal au deuxième semestre, au mépris des besoins des demandeurs d’emploi, mais aussi des structures qui pourraient les employer.

Cet artifice peu glorieux ne dupera personne. Avec un million de demandeurs d’emploi supplémentaires depuis 2007 et un taux de chômage qui frôle les 10 %, il faudrait au candidat sortant beaucoup plus de contrats aidés pour masquer son bilan catastrophique sur le front de l’emploi.

 

Par Alain VIDALIES, Responsable du Pôle travail, emploi

Lire la suite

Réunion publique à Lacaune Vendredi 23 mars à 20h30

22 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable

Lacaune--1-.jpg

Présidentielles et Législatives 2012:

Le Changement, c'est maintenant!

Lire la suite

Charte de la participation Midi-Pyrénées

22 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

La Région Midi-Pyrénées a décidé d'élaborer une Charte de la Participation afin de mieux répondre aux attentes et habitudes des citoyens. Elle vise à rapprocher de la préparation de la décision publique, le destinataire de cette décision.

La Charte et son programme opérationnel se proposent de garantir, à travers la participation, une meilleure adéquation de l'action publique à la demande sociale ainsi qu'une plus grande lisibilité de la construction de l'intérêt général.

L'élaboration de cette Charte est ainsi un projet ambitieux et long. Elle a été initiée fin 2011 et devrait aboutir début 2013.

 

Dans le cadre de cette démarche, la Région cherche à recueillir le plus grand nombre d'idées ou d'expériences relatives à la participation. C'est pourquoi, elle a ouvert à cette adresse un appel à contribution où chacun, administré ou administration, association, institution va pouvoir s'exprimer.

N'hésitez pas à répondre nombreux !

Lire la suite

Rapport du médiateur sur la précarité énergétique : le rapport qui fâche.

21 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #France

En cette période d’amnésie au sommet de l’Etat sur le bilan de la politique menée, le médiateur de la République vient de publier son rapport sur la précarité énergétique.

Après avoir découvert que les entreprises du CAC 40 ne payaient pratiquement pas d’impôts, d’aucuns vont bientôt se rendre compte que 3,8 millions de foyers ont du mal à payer leur chauffage, leur électricité.

A l’agence Régionale du Développement Durable (ARPE), nous avons mené une étude qui montre que 13% des foyers de Midi-Pyrénées sont victimes de cette précarité énergétique. Mais plus grave encore, si une hausse des coûts de l’énergie de 10% intervenait, c’est être 20 et 25% des foyers qui seraient concernés.

Cette étude montre que c’est plus particulièrement en milieu rural, dans des bâtisses anciennes, que ce sont plutôt des propriétaires, plutôt des personnes âgées qui sont concernées.

Le plus scandaleux est que la CSPE (Contribution au Service Public de l’Energie), encore une taxe que la droite a mise en place est payée, par tous les usagers, y compris ceux qui sont les plus démunis.

La trêve hivernale des coupures d’énergie n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois. C’est l’ensemble de la lutte contre la précarité énergétique qu’il faut mettre en place

F. Hollande propose une tarification sociale et progressive de l’énergie, de lier celle-ci à une rénovation énergétique des bâtiments. C’est par une remise à plat de la prise en compte de ce besoin essentiel qu’est l’énergie qu’une solution pourra être trouvée

Lire la suite

Ecole OZAR ATORA

19 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Ce qui s'est passé ce matin est inexplicable, intolérable, insoutenable. On ne peut que s'incliner devant la douleur des familles. Nous sommes tous concernés. Nous nous devons d'être aux côtés de la communauté juive, pour bien montrer que nous ne sommes qu'une seule et même nation, et que ces actes sont insupportables.

Lire la suite

Lancement de campagne dans le Comminges avec Jean-Pierre BEL

18 Mars 2012 , Rédigé par Gérard Poujade

St Gaudens 3

IMG 0664

Lire la suite
1 2 > >>