Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etat et Région sur la même longueur d'ondes : le biogaz

28 Février 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Mise en place de nouvelles conditions de conclusion des contrats entre producteurs de biométhane et fournisseurs de gaz naturel et conditions d'achat.

Jusqu'à présent, les producteurs de biogaz pouvaient valoriser simultanément leur production sous forme d'électricité et sous forme de biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel. Mais ils devaient choisir une forme de valorisation ainsi que le dispositif financier de soutien associé. Cette exclusivité avait toutefois pour conséquence d'empêcher la réalisation de certains projets de méthanisation ou bien d'en limiter la taille, en raison de contraintes locales (pas de débouchés suffisants pour la chaleur produite, saturation des réseaux de distribution de gaz naturel...).

Aussi, le ministère de l'Economie réforme le dispositif par le décret (n°2013-177) du 27 février 2013 relatif aux conditions de contractualisation entre producteurs de biométhane et fournisseurs de gaz naturel. Il instaure un nouveau dispositif qui permet aux producteurs de biogaz de valoriser simultanément leur production sous forme d'électricité et sous forme de biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel. En conséquence, ils peuvent bénéficier d'un double bénéfice des dispositifs de soutien existants pour la production d'électricité à partir de biogaz (tarif d'obligation d'achat) et pour la production de biométhane injecté (tarif d'achat garanti).

Le décret est complété par un premier arrêté du 27 février 2013 relatif aux conditions d'achat de l'électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz, et par un second arrêté du même jour, relatif aux conditions d'achat du biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel.

"En exploitant les synergies existantes entre les deux modes de valorisation, le nouveau cadre tarifaire permettra l'émergence de nouveaux projets de méthanisation et l'utilisation de nouveaux gisements de déchets comme source de production d'énergie", se félicite la ministre dans uncommuniqué.

Avec cette réforme, le ministère espère relancer la filière de la méthanisation. Un plan national biogaz sera d'ailleurs présenté prochainement dans le cadre du débat national sur la transition énergétique.

 

Pour mémoire : le dispositif biogaz du Conseil Régional Midi-Pyrénées

Lire la suite

Politique nouvelle : les énergies renouvelables.

28 Février 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Le Séquestre

Centrale PVDepuis deux semaines les travaux de la centrale photovoltaïque du Séquestre ont démarré. Celle-ci fournira une puissance de 4 MWc pour une production annuelle de 4,6 GWh, soit l’équivalent d’une population de 1.900 foyers (hors chauffage).

Quelle est l’origine et quel est le sens de cette opération ?

Notre commune se développe, gagne en nombre d’habitants et d’entreprises. De ce fait nous consommons mécaniquement plus d’énergie. Hors celle-ci n’est en rien produite sur notre territoire. Les enjeux du développement durable, les évolutions climatiques concernent touts les territoires. Se développer ici, c’est se fournir auprès de producteurs d’énergies ailleurs. Toutes les collectivités en développement devraient se poser la question de se développer proprement alors que les nuisances liées à la production es… chez les autres.

L’objectif n’est pas l’autarcie. Produire pour sa propre consommation sans regarder ce qu’il se passe autour est une erreur. En revanche participer à l’effort d’une nécessaire solidarité des territoires devrait être érigé en une nouvelle politique.

Avec 4,6 GWh, il sera produit sur la commune environ 40% de ce qu’elle consomme. C’est un pas important. Mais la politique communale ne se borne pas à la facilitation de la production d’énergie. En signant une convention avec la Conseil Régional de Midi-Pyrénées pour compléter l’éco chèque régional par un éco chèque communal, nous contribuons à ce que les séquestrois consomment moins d’énergie.

Lire la suite

Politique nouvelle... et plan décennal.

24 Février 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Le Séquestre

pistes au 01.01.2013En cette fin février 2013, nous venons de livrer quelques 400 mètres de pistes cyclables supplémentaires sur la commune du Séquestre. Uniquement quelques centaines de mètres de pistes ?

Pas exactement. Aujourd’hui, la quasi totalité des habitants du village peuvent se rendre à pied ou en vélo en direction de toutes les entreprises commerciales de la commune. Ils peuvent également aller sur les terrains de grand jeu, au Parc des expositions, au parking de covoiturage, aux commerces de l’entrée de ville d’Albi (avenue François Verdier). Bien sûr, il est toujours possible d’aller à pied à l’école, la crèche, la mairie, le centre de loisirs, les salles de sports et les tennis.

Il ya 10 ans rien de tout cela n’était possible. Notre commune est toute plate. Lorsque j’ai annoncé, en réunion publique, que nous mettions en place un plan décennal pour faire en sorte que les routes représentant la majorité des déplacements de nos concitoyens soient bordés d’une piste multifonction (vélo – piéton), j’ai senti un grand doute dans la salle. Il y avait tout d’abord ceux qui trouvaient que 10 ans c’était beaucoup trop long. Ceux qui pensaient que nous n’y arriverions jamais, ceux qui pensaient que ce serait une vaine promesse.

La politique est affaire d’abnégation et de conviction. Aujourd’hui, force est de constater que les pistes sont en place, qu’elles sont fréquentées, qu’elles sont agréables, qu’elles évitent toute interaction entre voiture et piétons ou cyclistes.

Le printemps va bientôt arriver, et je ne doute pas que nous allons avoir beaucoup de monde sur nos pistes

Lire la suite

L'Europe en Midi-Pyrénées

22 Février 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Vous en rêviez la Région Midi-Pyrénées l'a fait : le site qui reprend toutes les aides européennes applicables dans la Région.
En quelques clics, vous retrouvez quelles sont les aides qui s'ppliquent à votre projet. Que vous soyez une entreprise, une association, un particulier, vous aurez en fonction du sujet qui vous occupe, les aides e plus encore, les relais locaux concernés par cette aide.
www.europe-en-midipyrenees.eu
Lire la suite

Réaction de Martin Malvy à la nomination de Nicole Belloubet au Conseil constitutionnel

13 Février 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Réagissant à la nomination de Nicole Belloubet au Conseil constitutionnel par Jean-Pierre Bel, président du Sénat, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a déclaré : 
 
« J’en suis très heureux pour Nicole dont j’ai pu apprécier les grandes qualités comme Rectrice de l’Académie de Toulouse puis au cours de ces dernières années comme première Vice-présidente de la Région.
Mais très satisfait aussi d’un choix qui amènera à siéger au Conseil constitutionnel une universitaire de talent et une Midi-pyrénéenne qui sera regrettée dans la région pour son action et au Conseil régional ou l’on se souviendra entre autre de son engagement à la concrétisation des contrats de sites universitaires que nous aurons tous signés, je l’espère, avant son départ ».
Lire la suite

La Région et l'Etat partenaires pour soutenir le diplôme de compétence en occitan : la session 2013 est ouverte

6 Février 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

L'Education nationale a ouvert en 2011 le diplôme de compétence en langue occitane (DCL) avec le soutien en Midi-Pyrénées du Conseil Régional et du Rectorat de l'académie de Toulouse en lien avec l'Institut d'Etudes Occitanes et le Centre de Formation Professionnelle d'Occitanie de Toulouse.

 

Pour participer à la prochaine session du DCL occitan qui se tiendra le 22 mai 2013, les candidats ont jusqu'au 10 mars pour s'inscrire sur le site ministériel du DCL: www.education.gouv.fr/dcl.

                                                                                                  

Le DCL est un diplôme national professionnel ouvert à tout public : salarié, demandeur d'emploi, stagiaire de la formation professionnelle, étudiant, particulier. Il propose à chaque adulte apprenant ou formé une certification reconnue de ses compétences linguistiques au regard du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), valorisable sur un marché du travail où le nombre de postes requérant l'usage ou la connaissance de la langue occitane est en augmentation [1].

 

Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles, le DCL ouvre droit à une prise en charge des frais d'inscription par Pôle Emploi pour tout demandeur d'emploi ainsi qu'à des aides aux salariés de la part de leur employeur. Grâce au soutien de la Région, les frais d'inscription à la session 2013 sont pris en charge à 80% pour tout candidat résidant en Midi-Pyrénées dont l'activité professionnelle contribue à la formation de nouveaux locuteurs d'occitan (soit un coût de 20 € à la charge du candidat).

 

La politique de la Région en faveur de l'occitan s'appuie notamment sur son « schéma régional de développement de l'occitan » adopté en 2007 et l'Amassada, un conseil de développement de l'occitan, mais aussi des actions d'accompagnement avec les bourses Ensenhar, et une convention signée avec l'académie de Toulouse et la DRAAF.

La Région soutient les structures de formation à la langue occitane, le Centre de Formation Professionnelle Occitan et l'Institut d'Estudis Occitans (IEO) et travaille actuellement à la préfiguration d'une structure publique commune notamment aux Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées dont les missions s'articuleraient autour de l'harmonisation, de la coopération et d'opérations liées à la transmission et à la socialisation de l'occitan.

Lire la suite