Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inauguration de la centrale le 2 décembre

30 Novembre 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Le Séquestre

L’Inauguration de la Centrale Solaire du Séquestre par la société VALECO, se déroule ce lundi 2 décembre 2013 à partir de 16h00, en présence de Madame La Préfète et de Monsieur le Président du Conseil Régional, au lieu-dit La Maurélié le long du chemin de Tailleferrier sur les hauteurs du Séquestre. 
Après la visite des installations, les discours et l’apéritif dinatoire auront lieu sous un chapiteau installé par VALECO sur le parking d’accès à la centrale.

Evitons les problèmes de circulation !

En raison du grand nombre de personnes attendues (rappel : l’inscription était obligatoire), et du manque de stationnement sur les lieux :

- Un sens unique de circulation sera créé pour l’évènement : Accès par l’ancienne route de Graulhet (RD 84) en suivant le fléchage / Sortie par le chemin de la Gardie (après le stand de tir) pour rejoindre le village.

- Le stationnement des véhicules devra se faire le long du chemin de Tailleferrier, où est située la Centrale, puisque le parking sera occupé par le chapiteau. Attention à bien laisser la largeur nécessaire pour permettre la circulation.

- Afin d’éviter d’avoir un trop grand nombre de voitures, nous vous invitons à favoriser au maximum le covoiturage avec vos voisins ou connaissances. Vous pouvez également venir en Mairie vers 15h45, afin de partir à plusieurs en laissant certaines voitures sur la place de la Mairie.

Lire la suite

Pourquoi "Carbone local" ?

22 Novembre 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Hier, jeudi 21 novembre, Martin MALVY à ouvert le registre de compensation carbone volontaire à l'ARPE. 

En collaboration avec ECOCERT, organisme certificateur et vérificateur, l'ARPE propose un dispositif de compensation carbone volontaire. Les labioratoires FABRE et la société CEMEX, ainsi que l'ARPE ont accepté de l'expérimenter. IL s'agit d'évaluer les émanantions carbone des activités produites par les entreprises, de les mesurer pour les diminuer et ensuite de compenser la part qui ne pourra pas être réduite.

Dans le cadre de cette expérimentation, la compensation financera la plantation de haies en Midi-Pyrénées. L'objectif, et c'est une première en France, sera de compenser en Région, les émanations de CO2 produites.

Près de 80 personnes, principalement du monde économique étaient présentes hier et plusieurs entreprises ont indiqué vouloir participer à Carbone Local.

En 2014, nous allons proposer aux collectivités de participer à cette opération pour mutualiser la compensation. De même un site internet sera créé pour que les particuliers puissent de leur plein grè mesurer, en fonction de leur consommation énergétique et de leurs déplacements leur empreinte carbone et financer des projets régionaux.

A l'heure ou à Varsavie, les états ne savent se mettre d'accord, après une année 2012 qui sera l'année record d'émission de CO2, il est important que des acteurs locaux se prennent en charge et contribuent, de façon volontaire aux enjeux du changement climatique et ne restent pas spectateur d'une situation qui se dégrade.

C'est l'affaire de tous, donc aussi la notre.

Lire la suite

Une monnaie régionale - pourquoi faire ?

2 Novembre 2013 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Midi-Pyrénées

Les MIPYS ont besoin de vous

 

 

Déjà plus d’une centaine d’acteurs locaux, entreprises, associations, syndicats, élus et citoyens partagent le projet de créer une monnaie régionale, le Mipys. Cette monnaie vise à favoriser l’emploi, l’activité économique locale, et à financer la transition énergétique.

C’est votre participation qui rendra ce projet plus fort et plus crédible. Avec vous, les Mipys deviendront une réalité économique et sociale sur notre territoire.

 

En effet, vous êtes un acteur - clé de ce projet car vous êtes en mesure à la fois d’acheter en Mipys et de vendre en Mipys.  Vous pouvez aussi promouvoir votre expérience des Mipys auprès de vos interlocuteurs, dans votre réseau et auprès de nombreux futurs utilisateurs.

 

C’est la raison pour laquelle nous vous invitons à participer à la soirée de l’Assemblée générale constitutive de l’Association de préfiguration des Mipys, qui aura lieu :

 

à Toulouse Business School, 20 Boulevard Lascrosses, amphi 26

le mardi 12 novembre 2013 à partir de 18h00

 

 

Au cours de cette soirée de lancement de la dynamique Mipys, à laquelle participeront de nombreux partenaires, experts et personnalités, nous passerons en revue les caractéristiques de la nouvelle monnaie.  Vous aurez ainsi réponse à toutes vos questions et pourrez ainsi devenir un ambassadeur des Mipys.

 

D’ores et déjà, vous pouvez matérialiser votre engagement pour ce projet en remplissant la lettre d’intention d’adhésion ci-jointe. Vous pourrez ainsi participer, si vous le souhaitez, aux travaux de construction du projet.

 

 

 

Une monnaie pour quoi faire ?

 

L’objectif d’une monnaie régionale est le soutien à l’activité et l’emploi local.

En Midi-Pyrénées, cette monnaie s’appelle le MIPYS. Elle permet de financer, à taux zéro, des investissements liés au développement durable.

La monnaie entre en circulation par trois moyens : l’achat volontaire, l’attribution de prêts et la compensation entre entreprises.

Sur Midi-Pyrénées, les prêts sont dévolus à la rénovation énergétique de particuliers, de TPE, PME, ou de collectivités.

 

Les enjeux d'une monnaie régionale

 

 

Le conseil scientifique de la première expérimentation doit avoir pour points de mesure les seuils de 1M€ et 10M€ en monnaie régionale mis en circulation.

 

Les monnaies complémentaires en Europe ont des taux de rotation qui vont 1,5 à 13 fois par an. Le premier objet sera donc de vérifier celui de la monnaie créée. L'euro tourne lui environ 3 fois par an.

 

Si on prend pour hypothèse 10M€ qui tourneraient 4 fois par an, cela représenterait 40M€, soit l’équivalent de 530 emplois à temps plein.

 

Dans le cadre d’un financement de la rénovation énergétique le coût moyen serait de 10 k€, ceci représenterait donc un millier de rénovations.

 

Une phase d’extension de la monnaie passerait par la mise en circulation de l’équivalent de 100€ par habitant en monnaie complémentaire.

 

Pour Midi-Pyrénées, ceci représenterait 300 M€ en Monnaie régionale. Si la durée moyenne de financement est de 5 ans, ce sont 6.000 rénovations par an qui seraient ainsi financées et  avec la même hypothèse que précédemment de 4 rotations annuelles, ce sont de 15 à 20.000 emplois sur la région.

 

Bilan énergétique. : si les logements rénovés sont les plus énergivores, on diminuerait la consommation de 25% par un tel investissement. A terme, ce mode de financement permettrait de diminuer de 15à 20% par an la consommation des foyers de la région.

 

Enfin le dernier enjeu de cette monnaie passe par sa gestion qui ne sollicite pas de contributions publiques.

 

Les ressources de la structure seront :

 

· la fonte ou frais de gestion des comptes,

 

· Le coût sur les transactions informatiques,

 

· Les cotisations d’adhésions à la SCIC,

 

· Le placement des fonds nantis.

Lire la suite