Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous laissons derrière nous une année 2011 pour laquelle les nouvelles n’auront pas été bonnes. Aux termes des 5 ans de la Présidence de Sarkozy, c’est presque un million de chômeurs de plus, un taux de chômage que l’on nous avait promis à 5% et qui flirte avec les 10%. On nous avait parlé d’une croissance que l’on serait allé chercher avec les dents, nous sommes en récession  et la croissance est négative. On  nous avait dit l’industrialisation du pays, jamais nous n’avons perdu autant d’emplois industriels. Il est temps que cela change.

Les vœux du Président de la République étaient dramatisés pour tenter de nous faire croire qu’il ne faudrait pas changer de « capitaine au milieu de la tempête ». Au printemps dernier, on supprimait près de 2 milliards de recettes fiscales en diminuant l’ISF, encore un cadeau offert aux plus riches. Et maintenant, nous subissons tous deux plans de rigueur successifs, en n’étant pas garanti de ne pas perdre le triple A qui conditionne nos taux d’intérêts. Pour cela aussi, il est temps que ça change.

On nous dit maintenant que le gouvernement allait mettre sur pied un sommet social, une taxation sur les transactions financières, et voilà qu’à nouveau il est question de la TVA sociale. Pour les deux premières mesures, pourquoi ne pas les avoir mis en œuvre plus tôt. Cela fait 10 ans que la droite est au pouvoir et ce n’est qu’à quelques mois de la présidentielle que cela serait judicieux. Quant à la TVA sociale, comment et combien va-t-il être demandé aux plus modestes d’entre nous ? Pour cela aussi, il faut que ça change !

François Hollande sera l’homme du changement, issu des primaires. Avec lui, nous allons participer au redressement dont notre pays a besoin. Un redressement économique et plus particulièrement industriel. Comment imaginer un pays du « consommer ou produire français » sans usine, sans industrie ? Imaginer un redressement moral et juste où les plus nantis des français doivent contribuer à l’effort national plus que l’ensemble des classes moyennes sans cesse soumises à de nouvelles taxes.

La période que nous entamons est celle d’une grande mobilisation pour que nous contribuions tous à ce changement qu’espèrent les français. Sans céder à la peur, sans promettre ce qui ne pourra pas être tenu, mais avec la conviction qu’une autre politique est possible et qu’un avenir meilleur est à notre portée pour nous et les générations futures.

Je vous souhaite tous mes vœux de bonheur pour l’année 2012, une année du changement. 
Tag(s) : #Développement durable

Partager cet article

Repost 0