Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De nombreuses personnalités avaient tenu à être présentes vendredi dernier à ce « baptême républicain » de l'École, pour honorer l'enseignante brillante, la féministe et la militante qu'a été tout au long de sa vie Marie-Louise Puech-Milhau dont l'école a pris le nom. Antoine Cuenca, maire honoraire, a rappelé comment, préfigurant le nouveau village avec son équipe d'alors (1 986), il « a fait pousser cette école au milieu des champs » avec le souci d'en faire à la fois un lieu fonctionnel et très convivial. Jean Villerot, inspecteur de l'Éducation nationale, a salué le choix de cette figure féminine tarnaise qui illustre bien les valeurs de l'école de la République.

Rémy Cazals, historien et « découvreur » des archives familiales, a retracé avec passion quelques aspects encore méconnus de sa vie remarquable, des membres de l'Association française des femmes diplômées des universités avaient fait spécialement le déplacement au Séquestre ; sa vice-présidente Juliette Vergnaud a précisé qu'une bourse Marie-Louise-Puech-Milhau existe toujours pour aider de jeunes étudiantes dans leur parcours.

Ses arrière-petits-neveux Giselle Prignitz et M. Carrière ont évoqué avec émotion l'engagement et surtout l'humilité de leur parente.

Le maire Gérard Poujade a rappelé les principes de cohésion sociale qui guident la politique communale, notamment en matière d'équité sociale. Enfin, Hélène Prévost, déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité, représentant le préfet, a exprimé sa satisfaction de participer à l'hommage rendu à une Tarnaise exemplaire et a indiqué que sa délégation est au service des collectivités et des associations, pour toutes les actions qu'il reste à mener sur le chemin de l'égalité. Un vin d'honneur clôtura cette cérémonie.

Albert Candas - La Dépêche du Midi du 12 mars 2009
Tag(s) : #Le Séquestre

Partager cet article

Repost 0