Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gérard Poujade, candidat du parti socialiste aux élections législatives est venu le vendredi 30 mars à Brassac présenter à sa façon  les deux élections majeures  qui se profilent d’ici quelques semaines. En compagnie de sa suppléante Catherine Muller et devant de nombreux élus locaux il a exposé au public venu l’écouter sa conception  du changement qu’il espère bientôt  se concrétiser pour la première circonscription et pour la France.

CBDK 5085 (800x800)

Après s’être brièvement présenté au travers de son engagement à la mairie du Séquestre qu’il souhaite développer à l’échelle du territoire d’Anglès à Valence, il a laissé de côté toute polémique locale pour s’appliquer à expliciter les grandes lignes du programme de François Hollande avec lequel il fait étroitement corps.  Redresser le pays en créant une banque publique d’investissement, mettre la jeunesse au centre du projet pour la France, rétablir la justice et redonner à la République son exemplarité, telles sont les 4 volets forts qui, déclinés en 60 propositions concrètes sur les livrets distribués, ont été évoqués par Gérard Poujade.


En s’appuyant sur des exemples concrets, il a dénoncé les manipulations des chiffres et les mises en scènes  destinées à alimenter la méfiance de la population auxquelles se livrent selon lui chaque jour l’actuelle majorité. « L’amnésie et la peur » sont donc, d’après le maire du Séquestre, les deux armes du candidat président pour masquer son bilan et pour effrayer les français face au changement représenté par le parti socialiste. En fin d’intervention, plusieurs questions ont été posées par l’assistance sur des sujets aussi variés que l’habitat, les impôts ou l’agriculture. L’expérience du candidat du PS en tant que conseiller régional ou président du schéma de cohérence territoriale de l’albigeois lui ont alors permis d’expliquer ses positions. 

Tag(s) : #Développement durable

Partager cet article

Repost 0