Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gérard Poujade

rhinoY a-t-il un rapport entre grand braconnage et mondialisation ?

A la lecture d’un article  de « Courrier International » ahurissant sur les moyens de sauvegarde utilisés ou expérimentés par des gardes forestiers excédés par le braconnage des rhinocéros, j’ai découvert les moyens mis en œuvre pour capturer les fameuses cornes –faussement - aphrodisiaques de ces malheureux animaux.

Rien ne manque, jugez plutôt : hélicoptères, drogues vétérinaires, appareils à vision nocturne, gilet pare-balles (c’est pour protéger des balles des gardes forestiers car j’imagine que les rhinocéros, eux, ne sont pas armés).

Par cet article, j’ai également appris que ces cornes étaient utilisées par les asiatiques en manque de Viagra exotique, mais plus encore par des familles yéménites en guise de fourreau phallique pour leurs épées.

C’est là que je me suis posé encore et toujours cette même question de la loi de l‘offre et du marché. Cette phrase si souvent employée est tellement incomplète. La véritable phrase est la suivante : « le marché s’équilibre entre une offre et une demande solvable ». C’est à cause de ce dernier mot que nous sommes à gauche contre la seule loi du marché. Car la demande solvable vient de celui qui possède assez d’argent pour satisfaire son besoin ou son envie.

Et c’est l’ultra-solvabilité d’une demande qui crée une offre nouvelle ou maintien une offre illégale. C’est typiquement le cas de la corne de rhinocéros. Un acheteur qui est prêt à payer le prix d’une envie de fourreau phallique en corne de rhino est donc capable de générer cette offre, elle même capable de mobiliser hélicoptère, appareils à vision nocturne, etc.

Pour tout cela il n’existe qu’une seule procédure : une règle, et les moyens de la faire appliquer. La règle existe : l’interdiction de la chasse au rhinocéros (notez bien que on n’y arrive pas toujours : le Japon et la pêche baleinière), le moyens eux sont aux abonnés absents, laissant à des pays aux moyens très limités le soin de faire la chasse aux chasseurs.

Au fait, savez-vous quel est le moyen trouvé par les gardes pour contrecarrer le négoce de la corne aphrodisiaque ? Enduire les cornés d’arsenic ! Ca ne produit aucune nuisance pour l’animal, pour les fourreaux sculptés, cela ne change pas grand chose, mais pour les asiatiques en mal de sensation, je vous laisse devinez !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article