Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A mi-chemin entre les mouvements des indignés et les révolutions arabes, au même moment que la guerre en Lybie, la répression syrienne contre sa population, la baisse de la notation américaine de Standard and Poor’s, la jeunesse israélienne manifeste dans les rues du pays contre les injustices sociales que met en place leur gouvernement hyperconservateur.

Je vous laisse libre d’en juger :

-          la répartition entre impôt sur le revenu et TVA : 50-50 en Israël, contre 70-30 dans la plupart des pays occidentaux aux fiscalités comparables. La TVA, tout le monde le sait, est un impôt plus injuste puisque qu’il frappe indifféremment selon le revenu tous les citoyens.

-          La diminution de la construction de logements sociaux… sauf dans les colonies.

-          Des augmentations à deux chiffres pour les consommations de base. Ce jour même, le gouvernement vient d’appliquer une hausse de 10% sur l’électricité.

-          Difficulté d’accès aux prestations sociales pour les populations palestiniennes du pays…

 

Les gouvernements conservateurs profitent de la crise pour accentuer les profits à destination des plus riches. Il est frappant de voir comment les manifestants palestiniens mettent en avant cette confiscation du pays au profit de quelques uns. Il me semble voir la, une réplique à l’échelle d’un pays, de l’énorme arnaque de 2008 où l’ensemble des contribuables européens ont été mis à contribution, non pas pour sauver les banques, mais les actionnaires des banques, ce qui n’est pas la même chose.

Je ne sais pas où mèneront les manifestations israéliennes. Je ne sais pas si elles permettront de défaire le gouvernement Netanhiaou. Mais il me semble que dans toutes les manifestations d’indignations, ce sont celles pendant lesquelles les accusations sont les plus précises et les dysfonctionnements du système ultralibéral sont les mieux dénoncés.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0