Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 biomasse est une ressource énergétique très ancienne par le biais de la combustion du bois depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, elle à l’origine de nombreuses pistes innovantes.

La méthanisation est un procédé connu depuis près d’un siècle. De plus en plus de collectivités l’utilisent pour récupérer le méthane des stations d’épurations ou des centres d’enfouissements des déchets. Le Tarn n’est d’ailleurs pas en reste sur cette question.

La question des biocarburants ou agro carburants est quant à elle plus problématique. Les premières générations permettant de produire ce genre de carburants mettent en concurrence les territoires agricoles avec deux utilisations possibles : la nourriture ou l’énergie.

Une telle compétition n’est pas acceptable : l’énergie des riches l’emporterait de façon certaine sur la nourriture des pauvres.

En revanche, des biocarburants de troisième génération pourraient voir le jour à partir des déchets ménagers, agricoles ou industriels. Il s’agit là d’une filière très prometteuse :

-       elle n’entre en concurrence avec aucune autre utilisation des produits en question,

-       elle résout la difficile question de l’alimentation,

-       elle permet également de résorber les émanations de méthane dans l’atmosphère, qui est l’autre gaz à effets de serre que l’on omet souvent de citer.

Je ne peux m’empêcher de faire un lien avec la crise laitière. Une installation de méthanisation dans une exploitation laitière générerait pratiquement autant de méthane qu’une décharge. Un agriculteur, à plus forte raison par temps de crise, ne peut investir dans une telle installation. Il me semblerait pertinent d’imaginer comment la collectivité peut co-investir dans le monde agricole pour que cette ressource soit un revenu supplémentaire pour ce secteur qui connaît tant de difficultés.
Tag(s) : #Développement durable

Partager cet article

Repost 0