Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté en juillet dernier une résolution reconnaissant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement comme un droit humain.

884 millions de personnes n’ont pas accès à une eau potable salubre et 2,6 milliards d’hommes et de femmes n’ont pas les services de base d’un assainissement.

Mais cette résolution va certainement questionner ici aussi. Le droit à l’eau va immanquablement amener à se poser la question du lien entre accessibilité et coût. Car au-delà du droit à l’eau, d’autres droits se profilent : le droit à la vie, le droit à la santé, le droit à la nourriture et à un logement décent.

Droit nouveau, dépenses nouvelles, qui va payer ?

Dans les pays en voie de développement qui va payer ou qui va être mis à contribution ?

Et ici, quelle va être la priorité accordée à une facture d’eau impayée ?

La tarification sociale et progressive est un élément de réponse à ce droit à l’eau. Le fait que de nouvelles collectivités mettent en place ce genre de politique est une excellente nouvelle. Déterminer quel est le besoin en eau pour tout être humain et imaginer une politique qui permette de le fournir à chacun sera un progrès majeur de et pour l’humanité.

Tag(s) : #Développement durable

Partager cet article

Repost 0