Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La région va consacrer 1 million d'euros à la compensation carbone des politiques régionales.Il s'agit d'une compensation volontaire. Cest une précision importante au vu de la possible fin des critères de Kyoto dès cette fin d'année 2011.

Pour se faire, la région se propose de financer les actions suivantes :

- le développement de l'agroforesterie. Cette technique moderne d'une nouvelle agriculture trouvera un financement qui pourra venir en complément du FEADER qui sera mobilisable sur l'ensemble de la Région, comme cela a été le cas pour le départmeent du Gers, pionnier en ce domaine avec, entre autres, l'association "arbres et paysage du Gers".

- le développement et le financmenet des haies.

- le stockage du carbone dans des sols peu profond, qui est une manière intéressante de financer le Bois Raméal Fragmenté.

- le financement de la création ou de la restauration de forêts.

- Enfin une ou plusieurs ONG oeuvrant pour la compensation carbone dans le cadre de la coopération décentralisée seront également financées.

 

Quels sont les enjeux ?

La région emet 25 millions de tonnes équivalent carbone. Si chaque tonne était valorisée à 10 €, c'est un budget global de 250 m€ qui pourrait financer des politiques localers et internationales dans le cadre de coopérations décentralisées. Nos générations connaîtront les compensations de ces émanations. La région en étant à l'initiative de ces politques donnent le sens de ce que nou devons tous soutenir pour nos décisions futures.

 

L'ARPE réfléchit comment proposer des modes de compensation carbone pour les entreprises, associations, habitants et collectivités de Midi-Pyrénées.

Cette délibération de la région est le début de politiques longues que gèreront dans des proportions bien plus importantes les générations futures d'élus de nos collectivités.

Tag(s) : #Midi-Pyrénées

Partager cet article

Repost 0