Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier à la CCIR, après une introduction de Marie Laure ARIPPE, précisant la place des monnaies complémentaires dans le temps, trois monnaies ont été présentées dans un amphi bien rempli.

Le sol Violette, le Tooket’s et le projet MIPYS ont généré nombre de questions sur le rapport à l’argent et la manière de penser un autre mode de développement.

Parmi les points saillants de la discussion, voici ceux que j’ai trouvé les plus importants :

Les trois monnaies correspondent à des monnaies complémentaires. Ce ne sont pas des monnaies alternatives qui auraient pour objet de vouloir remplacer l’euro. Elles sont complémentaires de l’euro, complémentaires de l’économie actuelle. Elles empruntent juste des valeurs différentes et  correspondent à des fonctionnalités que la monnaie actuelle ne remplit pas.

Ne se crée-t-il pas trop de monnaies complémentaires ? Les 3 monnaies évoquées hier sont également complémentaires entre elles. Elles traitent toutes d’un pan particulier de l’économie, ou d’un biais pour aborder celle-ci. Le Tooket’s est un mode original et pertinent pour financer les associations, le SOL est une monnaie à la forte connotation sociale et d’éducation à l’échange, le MIPYS sera une monnaie d’investissement.

La Confiance : Qu’est-ce qui fait un rapport à la monnaie pertinent ? C’est la confiance que les usagers de la monnaie ont en elle. Pour cela, il faut que les institutions, les entreprises qui porteront le projet donnent des règles, aient une image qui assure la confiance que les citoyens porteront à chacune des initiatives

J’en suis convaincu, il y aura beaucoup de monnaies complémentaires. Beaucoup reste encore à faire. Venez nous rejoindre, ça va se passer dans les prochains mois.

Tag(s) : #Midi-Pyrénées

Partager cet article

Repost 0