Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En cette période d’amnésie au sommet de l’Etat sur le bilan de la politique menée, le médiateur de la République vient de publier son rapport sur la précarité énergétique.

Après avoir découvert que les entreprises du CAC 40 ne payaient pratiquement pas d’impôts, d’aucuns vont bientôt se rendre compte que 3,8 millions de foyers ont du mal à payer leur chauffage, leur électricité.

A l’agence Régionale du Développement Durable (ARPE), nous avons mené une étude qui montre que 13% des foyers de Midi-Pyrénées sont victimes de cette précarité énergétique. Mais plus grave encore, si une hausse des coûts de l’énergie de 10% intervenait, c’est être 20 et 25% des foyers qui seraient concernés.

Cette étude montre que c’est plus particulièrement en milieu rural, dans des bâtisses anciennes, que ce sont plutôt des propriétaires, plutôt des personnes âgées qui sont concernées.

Le plus scandaleux est que la CSPE (Contribution au Service Public de l’Energie), encore une taxe que la droite a mise en place est payée, par tous les usagers, y compris ceux qui sont les plus démunis.

La trêve hivernale des coupures d’énergie n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois. C’est l’ensemble de la lutte contre la précarité énergétique qu’il faut mettre en place

F. Hollande propose une tarification sociale et progressive de l’énergie, de lier celle-ci à une rénovation énergétique des bâtiments. C’est par une remise à plat de la prise en compte de ce besoin essentiel qu’est l’énergie qu’une solution pourra être trouvée

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0