Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

salon ag 2014Pourquoi la création de la structure MPEI était-elle un chainon important du plan biogaz en Midi-Pyrénées ? Les projets de création d’unité de production d’énergies renouvelables sont des projets longs, couteux et semés d’embûches. Le Président Malvy, le répétait devant les deux Ministres présents au salon, il faut impérativement simplifier les procédures pour que les projets puissent voir le jours et qu’ils contribuent ainsi à cet énorme enjeu de la transition énergétique.

D’autres difficultés se font également jour autour de ces projets. Il faut un tour de table au capital de la société qui réponde à plusieurs critères : donner la surface financière pour la crédibilité auprès des banques, faire le lien entre des actionnaires parfois nombreux, apporter la crédibilité d’un opérateur de capital risque lui même constitué de professionnel du secteur de l’énergie et de la banque. C’est ce que propose MPEI. Cet opérateur de la Région, créé en mai 2013, vient de prendre des participations dans la société PERLA à Lannemezan (projet méthane) et dans la société ESTERA (Plaquettes bois). Elle étudie une dizaine de projets en ce moment, et les prochaines participations devraient être décidées dans les prochaines semaines.

A l’occasion du salon de l’agriculture, j’ai mon sentiment sur le prochain « chainon manquant » qu’il faudrait traiter : la participation citoyenne. Pour l’acceptation et la compréhension par les populations des projets de production énergétique (biogaz, solaire, éolien, hydraulique, géothermie, biomasse), il va devenir de plus en plus important de faire participer les riverains. Que ce soit les entreprises, les collectivités ou les citoyens, il serait bon que ceux-ci puissent trouver une structure porteuse de leur capital au sein du projet local. Cela leur permettrait de mieux connaître les projets, de bénéficier des dividendes de ces investissements, de participer à leur propre développement local. Il existe plusieurs exemples en France de ce type de montage. Je pense qu’il faut l’organiser pour développer ce mode de relation entre énergie et territoire. C’est le sens de ce que j’ai indiqué à Stéphane Le Foll et Philippe Martin au salon de l‘agriculture.

Tag(s) : #Développement durable

Partager cet article

Repost 0