Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Aveyron hier, Martin Malvy, a évoqué plusieurs mesures nouvelles qu’il entend mettre en œuvre dans le courant de l’année en concertation avec la profession agricole et l’industrie agroalimentaire.

Après avoir visité a visité a coopérative Jeune Montagne à Laguiole et rencontré les responsables de la coopérative de Therondels, deux structures qui ont pour la troisième fois bénéficié des aides de la région en 2009, le Président du conseil régional a particulièrement insisté sur sept mesures nouvelles :

- La création d’un fonds de solidarité actif pour des interventions rapides en cas de coup dur

- Une aide aux acquisitions foncières pour les jeunes

-  Une aide à la diversification,

- Le renforcement du plan bio,

- Le développement des énergies renouvelables dans l’agriculture (méthanisation, solaire…),

- La création de plans producteurs-produits,

- Un plan protéine pour l’alimentation du bétail,

- Un plan agroalimentaire-recherche dans le cadre d’alimentation santé…

Martin Malvy a par ailleurs rappelé le soutien de la Région à l’agriculture, à l’agroalimentaire et à la ruralité  pour le mandat qui s’achève : 207 millions d’euros d’actions directes, 157 millions  pour l’enseignement agricole, 19 millions pour la petite hydraulique, la création de réserves pour 20 millions de m3 et les économies d’eau, 9 millions pour la recherche, 152 millions en direction des aménagements ruraux dans le cadre des pays et des parcs régionaux.

Martin Malvy a par ailleurs rappelé la solidarité dont a toujours fait preuve la Région que ce soit à l’occasion de la sécheresse de 2003 (23 millions soit davantage que l’Etat !), de la tempête Klaus, de la fièvre catarrhale ou plus récemment en ramenant au taux zéro les prêts de trésorerie aux secteurs les plus touchés par la crise.

Le Président du conseil régional a par ailleurs dénoncé la politique du gouvernement et de l’UMP qui ont peu à peu supprimé les aides à la modernisation des bâtiments d’élevage et aux petits investissements auxquels la Région a consacré plus de 40 millions, la suppression des aides nationales aux CUMA (Coopératives d’utilisation du matériel agricole) auxquelles la Région a apporté 14 millions d’aides aux investissements.

De la même manière, Martin Malvyt a dénoncé   la suppression des aides nationales à la modernisation des entreprises agroalimentaires depuis 2007 que la Région a soutenues à hauteur de 21 millions d’euros ou encore pour le bio que le gouvernement a refusé d’inscrire dans le contrat de projet Etat-Région et auquel la Région a apporté plus de 6 millions d’euros (3,5 millions pour l’accélération du plan bio sur les années 2008-2009).

Martin Malvy a vivement reproché au gouvernement et à l’UMP d’avoir laissé se développer une crise de l’agriculture qui, dans certains secteurs, risque non seulement de rencontrer de graves difficultés à se redresser mais encore  de voir disparaître de nombreux d’exploitations.

Tag(s) : #Midi-Pyrénées

Partager cet article

Repost 0