Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Je n’avais jamais vu autant de monde pour une réunion publique politique à Valence » dit un vieux militant. Plus de 100 personnes ont répondu présentes au lancement de la campagne des législatives de Gérard Poujade, candidat socialiste sur la première circonscription et mandataire de François Hollande dans le Tarn.

Poujade-legislatives-valence.jpg

Une équipe unie :

Devant une salle comble, les soutiens à Gérard Poujade ont été nombreux. Aux côtés de J. Valax, M. Albarède, J. Tkaczuk, M. Gilmer, Danielle Massol, secrétaire de section PS de Valence, est revenue sur le charcutage  de la circonscription, manœuvre politique de la Droite pour avantager ses candidats. Confiante pour les échéances à venir, la secrétaire de Section de Valence appelle à la détermination, assurant que le canton de Valence « a toute sa place, son rôle à jouer » dans cette nouvelle circonscription.

C'est également sur les nouveaux contours de cette 1 ère circonscription que Thierry Carcenac s'est exprimé, avec la nécessité, pour le futur député de pouvoir « la cerner, la concevoir », dans ses facettes aussi bien rurales qu'urbaines. Le Président du Conseil Général exprime sa pleine confiance en Gérard Poujade à œuvrer pour l'avenir de ce territoire. Enfant du terroir, conseiller régional, Gérard Poujade connaît bien cette circonscription. Maire du Séquestre, il a su travailler au développement de cette commune. En 10 ans, la ville du Séquestre a aujourd’hui une place reconnue au sein la Communauté d'Agglomération de l'Albigeois, tout en ayant préservé sa singularité, notamment dans sa politique avant-gardiste de développement durable.

 

Carton rouge contre la Peur et l'Amnésie :CBDK 0034B

Gérard Poujade l'affirme. De ses rencontres avec les équipes municipales des communes de la circonscription, une forte aspiration au changement au niveau national s'exprime. Mais il entend également la crainte de l'avenir du monde agricole, la crainte face aux entreprises qui ferment, la crainte vis-à-vis de la destruction lente et massive des services publics.

Gérard Poujade dénonce la stratégie de Sarkozy qui cherche à faire peur et à jouer l’amnésie sur son bilan.

Nicolas Sarkozy apprend que les entreprises du CAC 40 ne paient pas d'impôts ? Les virevoltes de Philippe Folliot semblent lui faire perdre, au-delà de ses étiquettes successives, le souvenir des budgets des gouvernements Fillon qu'il a pourtant votés.

Gérard Poujade, exemples et chiffres à l'appui, a mis en exergue la similarité de la stratégie politique de ces deux candidats : essayer de faire oublier qu’ils sont l’un comme l’autre responsable de la situation dans laquelle est le pays.


CBDK 0042BLe changement sur le terrain :

En interaction avec la salle, Gérard Poujade a explicité les engagements de François Hollande pour la compétitivité des entreprises dans le respect de leurs spécificités et pour la protection des filières agroalimentaires dans leurs rapports à la grande distribution. Il a aussi largement abordé la thématique phare de François Hollande, la jeunesse, en reprenant les propositions sur l'éducation et l'emploi. Enfin, il a montré en quoi le rétablissement de la justice sur lequel s'engage François Hollande, pour les entreprises, les territoires et les particuliers, n'est en rien un vœu pieux.

A la fin de la réunion, un sympathisant reconnaissait : « Je ne m’attendais pas à ça, ça valait le coup de venir ».

Tag(s) : #Développement durable

Partager cet article

Repost 0