Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles récents

Kader Arif dans le Tarn, terre de Jaurès, terre socialiste

14 Mai 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Développement durable


Vidéo sur la venue de Kader Arif dans le Tarn le 29 avril 2009.
  • 09 h 00 : Carmaux - Visite de l’INRA
  • 10 h 15 : Valdériès - Visite de la  GAEC Hérail
  • 11 H 30 : Albi - Visite à NGH
  • 13 H 00 : Gaillac - Repas avec les élus
  • 15 H 30 : Lavaur - Entrevue avec les syndicats de l’hôpital
  • 17 h 30 : Castres - Conférence de presse (PS - 7 rue Francisco Ferrer)
  • 18 h 30 : Castres - Meeting au Parc des Expositions (salle du restaurant)
  • 21 h 00 : Albi - Meeting à la Fédération du Tarn du PS  (53 rue Henri Moissan)
Lire la suite

Pour la justice sociale, pour la relance, abrogeons le paquet fiscal !

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #France

La France traverse la plus grave crise économique et sociale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Loin de prendre la mesure de la situation, le gouvernement n’a toujours pas adopté le plan de relance dont notre pays a besoin.

Le paquet fiscal adopté par la majorité UMP-Nouveau Centre dès le mois de juillet 2007 est une mesure profondément injuste qui accentue les inégalités en protégeant les plus fortunés des Français. Sa suppression permettrait de dégager 15 milliards d’euros par an et de mener une vraie politique pour améliorer le quotidien des Françaises et des Français et sortir la France de la crise.

Grâce au bouclier fiscal, en 2008, année de déclenchement de la crise, 834 contribuables disposant d’un patrimoine supérieur à 15 millions d’euros ont, chacun, perçu un chèque de l’État de 368 000 euros ! La Grande-Bretagne ou les États-Unis ont décidé de faire contribuer les plus riches à lutter contre la crise ; en France l'UMP s'accroche désespérément à son bouclier fiscal et s’enferre dans l’inaction.

C'est pourquoi, je demande la suppression du paquet fiscal et du bouclier fiscal.

Signez la pétition en ligne sur le site du Parti Socialiste

Téléchargez, imprimez et faites signer la pétition
Lire la suite

Changer l’Europe : ça a commencé à Réalmont

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Tarn

Le mercredi 25 mars 2009, s’est tenue au cinéma de Réalmont la première réunion publique de campagne des socialistes pour les élections européennes du 7 juin prochain  dans la circonscription Sud-Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon).

Devant plus de 200 personnes sont respectivement intervenus Alain Rouquier, Secrétaire de la section de Réalmont, Gérard Poujade, Premier secrétaire fédéral du Tarn, Monique Collange, Candidate tarnaise sur la liste PS ainsi que le tandem Françoise Castex et Kader Arif, Députés européens, respectivement deuxième et tête de liste. Tous ont plaidé pour la construction d’une majorité socialiste et sociale-démocrate au parlement européen afin de réorienter l’Europe vers une plus grande protection sociale des citoyens.

De nombreux élus PS, municipaux, conseillers généraux, conseillers régionaux assistaient à ce meeting. Revenue dans la soirée de Paris, la Sénatrice Jacqueline Alquier était également présente. Le Sénateur Jean-Marc Pastor et les Députés Thierry Carcenac et Jacques Valax avaient dû rester à Paris dans le cadre de leurs responsabilités nationales mais Claudie Bonnet, Première vice-présidente du Conseil général du Tarn représentait la majorité départementale.

Les Députés européens Kader Arif et Françoise Castex, ont défendu leur bilan dans un Parlement dominé par la droite de Sarkozy et de Berlusconi notamment. Les candidats socialistes ont plaidé pour une forte participation à ce scrutin, ont dénoncé la politique ultra-libérale et conservatrice de la droite et ont appelé les électeurs à éviter toute dispersion à gauche car le 7 juin 2009, il n’y aura qu’un seul tour.

De plus, les Députés socialistes français sont membres du Parti Socialiste Européen, seule formation transnationale à s’être dotée d’un programme commun pour les 27 pays de l’Union, intitulé le Manifesto *. Ce projet comprend 71 propositions pour réorienter la politique européenne au service des citoyens dans un esprit de justice sociale, de développement économique et durable. 30 ans après les premières élections européennes, 2009 est une occasion historique pour faire basculer à gauche le parlement de Bruxelles et Strasbourg.

Après les différentes interventions, un échange avec la salle s’est instauré avec des questions sur la laïcité, les droits des femmes, les aides européennes, la santé, le rôle du parlement… La soirée s’est conclue en musique autour d’un pot convivial où les réalmontais et les tarnais présents ont pu discuter avec les candidats et les élus socialistes.

Enfin, Kader Arif s’est engagé, avec ses colistiers, à revenir dans le département de Jean Jaurès avant la fin de la campagne pour une deuxième réunion publique.

* En savoir plus sur Manifesto du PSE et la campagne socialiste > www.changerleurope.org

Site internet de la Section de Réalmont du Parti Socialiste > www.psrealmont.org
Lire la suite

L'école baptisée sous le sceau de la République et du féminisme

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Le Séquestre

De nombreuses personnalités avaient tenu à être présentes vendredi dernier à ce « baptême républicain » de l'École, pour honorer l'enseignante brillante, la féministe et la militante qu'a été tout au long de sa vie Marie-Louise Puech-Milhau dont l'école a pris le nom. Antoine Cuenca, maire honoraire, a rappelé comment, préfigurant le nouveau village avec son équipe d'alors (1 986), il « a fait pousser cette école au milieu des champs » avec le souci d'en faire à la fois un lieu fonctionnel et très convivial. Jean Villerot, inspecteur de l'Éducation nationale, a salué le choix de cette figure féminine tarnaise qui illustre bien les valeurs de l'école de la République.

Rémy Cazals, historien et « découvreur » des archives familiales, a retracé avec passion quelques aspects encore méconnus de sa vie remarquable, des membres de l'Association française des femmes diplômées des universités avaient fait spécialement le déplacement au Séquestre ; sa vice-présidente Juliette Vergnaud a précisé qu'une bourse Marie-Louise-Puech-Milhau existe toujours pour aider de jeunes étudiantes dans leur parcours.

Ses arrière-petits-neveux Giselle Prignitz et M. Carrière ont évoqué avec émotion l'engagement et surtout l'humilité de leur parente.

Le maire Gérard Poujade a rappelé les principes de cohésion sociale qui guident la politique communale, notamment en matière d'équité sociale. Enfin, Hélène Prévost, déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité, représentant le préfet, a exprimé sa satisfaction de participer à l'hommage rendu à une Tarnaise exemplaire et a indiqué que sa délégation est au service des collectivités et des associations, pour toutes les actions qu'il reste à mener sur le chemin de l'égalité. Un vin d'honneur clôtura cette cérémonie.

Albert Candas - La Dépêche du Midi du 12 mars 2009
Lire la suite

Les vœux du maire tiennent compte des principes de développement durable

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Le Séquestre

Tout comme l'année dernière, c'est dans la grande salle du complexe omnisports, en présence de plus de 200 personnes, qu'a eu lieu la traditionnelle cérémonie des vœux.

Dans son discours, le maire, Gérard Poujade, a tout d'abord remercié les employés municipaux qui ont décoré la salle avec, entre autre, une fontaine paysagée conçue avec du matériel de récupération, ses éléments seront réemployés après son démontage ; il a ensuite rappelé les actions marquantes de 2008 : maintien de la première fleur, raccordement de la station d'épuration, pistes cyclables, bilan NRJ des bâtiments municipaux, Betty-Box, PLU, visites de délégations d'élus d'autres départements et même un groupe de chinois… pour ne citer que les plus importantes.

Beaucoup de projets pour les aînés sont au programme, mais en plus, le maire annonce l'organisation de la journée de la Femme le 8 mars, le démarrage et le suivi de l'éco quartier, la réalisation du giratoire de la route vieille de Graulhet, la mise en place du nouveau PLU, la poursuite des actions de « Développement durable » qui reste le cheval de bataille de la commune, etc.

Le buffet a été fourni par un traiteur local et élaboré à partir d'ingrédients 100 % bio, et pour l'accompagnement : du vin blanc bio « Nature et Progrès », du vin rouge de l'établissement de Service et d'aide par le travail (ESAT) du domaine Rieux, des jus de fruits issus du commerce équitable et d'un artisan local qui élabore ses produits traditionnellement et, pour finir, les verres ont été loués pour éviter l'emploi de gobelets en plastique… ah ! Développement durable… quand tu nous tiens !

Tous les habitants sont repartis avec leur « économiseur d'eau »… un geste écologique !

Albert Candas - La Dépêche du Midi du 18 janvier 2009
Lire la suite

Gérard Poujade élu secrétaire fédéral du PS 81

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Tarn

Il l'a emporté hier soir avec 9 voix d'avance sur Claire Fita. Le maire du Séquestre a créé la surprise hier soir en se faisant élire secrétaire fédéral du PS par les militants socialistes. Gérard Poujade (motion Delanoë) a battu Claire Fita, adjointe au maire de Graulhet (motion Hamon), d'une petite longueur:  neuf voix d'avance.

Gérard Poujade a bénéficié du soutien du camp Royal et des voix qui s'étaient portés la veille sur Max Assié, arrivé troisième. « Il y a quelques semaines, je n'étais pas candidat. Ce sont des militants qui sont venus me chercher, note le nouveau secrétaire fédéral du parti socialiste. Je ne représentais pas l'établishment et je n'avais aucune pression ».

L'élu du Séquestre estime que des militants de toutes les motions se sont retrouvés dans sa candidature. Aujourd'hui, il souhaite « pacifier » la fédération tarnaise. « Nous allons avoir une année 2009 difficile sur le plan économique. Nous avons besoin d'une grande formation de gauche qui agisse. » Pour le choix du secrétaire national, la fédération a donné une légère avance à Royal (51,94%).

Les résultats :
Gérard Poujade 535 voix (50,42 %) élu secrétaire fédéral, Claire Fita 526 voix (49,58%). 1084 votants (71,79%).
Ségolène Royal 548 voix (51,94%), Martine Aubry 507 voix (48,06%).

Eric Berger - La Dépêche du Midi du 22 novembre 2008
Lire la suite

Présentation au poste de Premier Secrétaire Fédéral du Tarn

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade

Présentation pour l'élection du 20-21 novembre 2008 pour
le Premier Secrétaire Fédéral du Tarn du Parti Socialiste.


Lire la suite

Albibus : la gratuité divise Bonnecarrère et Poujade

15 Avril 2009 , Rédigé par Gérard Poujade Publié dans #Grand Albigeois

Agglomération. Echanges aigres- doux entre le maire d'Albi et celui du Séquestre lors du dernier conseil communautaire.

La question de la gratuité sur le réseau Albibus s'est invitée au conseil de la communauté de l'Albigeois (CAA), mardi. C'est le maire du Séquestre Gérard Poujade (PS) qui lança le débat. « On ne peut pas sans arrêt taper sur les plus pauvres, je souhaite que l'on teste la gratuité des transports pour les gens les plus en difficultés. On pourrait tenter l'expérience sur un ou deux mois ». Le président de la CAA, Philippe Bonnecarrère (DVD) se tourna alors vers Jean-Michel Bouat chargé des déplacements.

« Je peux faire une réponse économique et financière, répondit ce dernier, avec la gratuité on ne pourrait plus récupérer un million d'euros de TVA, je ne suis pas sûr que les entreprises soient d'accord pour compenser. En outre, je ne pense pas que la gratuité est la bonne solution pour remplir les bus, le cadencement et le développement des lignes le sont plus certainement ».

Le président voulut alors redonner la parole à Gérard Poujade, qui marmonnait à deux mètres de lui. « Non, allez-y, je parlerai après votre intervention », répondit le maire du Séquestre. Philippe Bonnecarrère visiblement contrarié argumenta : « L'expérimentation de la gratuité sur quelques mois est ingérable. La proposition de Jean-Michel Bouat est la plus efficace et répond au mieux sur la durée. La CAA n'a pas les moyens de la gratuité. S'il manque un million d'euros au budget, il faudra compenser soit par l'impôt, soit par l'arrêt de l'investissement. La gratuité est une illusion ». Gérard Poujade : « J'ai noté la progression du ton et la véhémence des propos. Vous venez de faire un bilan économique dans lequel le citoyen n'est jamais pris en compte, il faut faire un bilan social. Je ne suis pas pour la gratuité sans précaution ni pour un vote aujourd'hui, car la question mérite d'être étudiée ».

La brèche ouverte, plusieurs élus s'y engouffreront : Maryse Bertrand (PS) prônera « une agglomération qui fasse du social », Claude Julien (PS) relèvera que « la gratuité n'est pas une bonne solution » alors que Michel Delpoux (PS) estimera « qu'en conseil ou en commission on ne peut pas faire l'impasse sur une étude ».

Philippe Bonnecarrère mettra fin au débat : « Je ne souhaite pas que l'on accentue les divers points de vue, afin de ne pas augmenter les éléments clivants. Comme la question a été posée en conseil et non en commission il faudra y répondre ». À savoir, choisir entre une vision sociale ou économique du fonctionnement d'Albibus.

Robert Rossignol - La Dépêche du Midi du 4 juillet 2008
Lire la suite